Des gestes qui comptent pour beaucoup

 

Ces dernières semaines ont vu naitre de nombreux élans de solidarité à l'IUT. Nous avons décidé de les mettre en avant. Ils sont étudiants, personnels, alumni, partenaires, et ont tous apporté leur pierre à l'édifice. Aide alimentaire, création de masques, de visières, don de matériel, aide financière : toutes ces contributions permettent d'affronter au mieux les problématiques auxquelles sont confrontées de nombreuses personnes pendant cette crise sanitaire. 

 

L’aide alimentaire aux étudiants Aixois

Très rapidement une vague de soutien s’est manifestée aux premiers jours du confinement. Jimmy RAPP, Alumni TC AIX 2011, Président de B.A. BA depuis 2012 (Fédération des associations étudiantes aixoises) a justement développé des partenariats avec les bars et commerçants de la ville d’Aix, les Associations Aix Solidaire, la FFSS et la Patate. Cette idée a germé tout simplement en se disant que les bars et clubs existent et gagnent leur vie grâce aux étudiants, et qu’il était temps de rendre la pareille !  Ainsi, tous ces bénévoles s’organisent en récoltant, puis en composant des paniers de denrées de première nécessité à destination de quelques 200 étudiants bénéficiaires. Ces paniers sont distribués 2 fois par semaine devant le parvis de l’Eglise Saint Jérôme, dans le quartier des facultés, à proximité des Cités U. Hugo LOUSSOT, étudiant en GEA Aix 2ème année Finance Compta, et trésorier du BDE s’est d’ailleurs porté bénévole dans cette action. En effet, il fait partie de l’équipe B.A.BA depuis Mai 2019, son rôle dans cette association est de s’occuper des associations étudiantes aixoises et de Lydia (application de paiement pour laquelle il travaille). Comme pour Jimmy, il lui a semblé évident de mettre en place ce soutien. Toute l’année il s’engage à tous les niveaux de distractions, mais en cette période de crise, son rôle devait cette fois-ci s’orienter pour développer l’aide et rendre service aux étudiants.

Habituellement surtout connu pour l’organisation de festivités et de soirées étudiantes, le B.A. BA s’est également montré solidaire en proposant  très rapidement une aide pour les parents, dans l’accompagnement aux devoirs de leurs enfants, comme le relate cet article de la Provence. De plus, une récolte d’argent a été mener pour permettre d’aider les étudiants en difficulté,  le surplus de la collecte étant reversé aux hôpitaux.

D’autres associations, comme l’UNI, proposent également des paniers pour les étudiants, qui sont distribués devant l’entrée de la FEG à des dates différentes des autres distributions.

Elan de solidarité à Arles

Cette période de confinement, bien difficile pour la plupart d’entre nous, l’est de manière exacerbée pour les plus précaires. Heureusement, l’élan de solidarité est extraordinaire.

Le KIWANIS Arles Camargue, organisation internationale, œuvre pour aider les enfants en difficultés. Cette organisation parraine le concours Jeunes Créateurs Métiers du Multimédia et de l’Internet organisé par l’association PXL Lan. Quand le président Paul-Olivier Martinot a été alerté sur la situation de détresse d’une étudiante en licence professionnelle à Arles, il a immédiatement décidé de prendre en charge la totalité des réparations de son ordinateur portable afin qu’elle puisse retrouver un lien social et continuer à suivre ses cours; il a également débloqué une aide financière d’urgence pour des achats de première nécessité. Cette solidarité a été vécue comme un miracle par cette jeune fille particulièrement isolée de sa famille et en grosses difficultés financières et dont la situation a été la cause d'une grande détresse psychologique.
L'IUT félicite et remercie le KIWANIS pour cette solidarité sans faille dans le contexte de la crise sanitaire du Coronavirus, associée à une réactivité en actes .
Nos remerciements vont également à l’entreprise Micro Plus située à Arles qui a réduit au maximum le coût des réparations ainsi qu’au Secours Populaire qui a fait parvenir à cette jeune fille un colis de denrées alimentaires et de produits d’hygiène.

Suivi de la production de visières à Aix, Arles, Marseille et Tallard

AMU a mis en place la production de visières sur 5 sites géographiques. Deux d'entre-eux sont à l'IUT et sont encadrés par Redha Abdedaim (GEII) Campus Saint Jérôme et Jean-Marc Linarès (GMP), Campus Aix. A fin avril, se sont 3000 visières qui ont été produites, elles permettent d'équiper les soignants de l'AP-HM, du CH d'Aix, le CH d'Allauch, l'hôpital Clairval, l'hôpital Européen, l'hôpital d'Aubagne, l'hôpital Beauregard, le Centre Autisme, la Clinique de la Salette, le CH Edouard Toulouse, le SSIAD OMIAL, la Croix Rouge française, la MJC Jacques Prévert d'Aix, l'IHU. Des améliorations sont proposées par les soignants afin de parfaire la qualité et d'améliorer le confort.

 

Plus de mille visières de protection ont été fabriquées par huit makers depuis le 2 avril. Sébastien Thon, enseignant à l’IUT site d’Arles et maker, explique que lui est ses collègues se sont basés sur des modèles proposés en open source par des makers du monde entier.
Un collectif a ainsi été créé sous le nom de "coeurdemakers" afin de centraliser les demandes du pays d’Arles et faire appel aux dons pour récupérer des bobines de filament, des feuilles de PVC et des élastiques.
Les visières ont été distribuées à des personnels de santé, EHPAD, dentistes et aussi à la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) du Pays d’Arles.
Ce phénomène de makers particuliers fabricant à domicile a pris une réelle ampleur dans le monde entier et particulièrement en France pour pallier les manques en visières de protection mais aussi en masques et en surblouses.

A Tallard, dans la structure POLYAERO, se sont 150 visières qui ont également été fabriquées pour les personnels de l'hôpital de Gap.  

Le département Génie Biologique vide ses placards pour les soignants

Le département Génie Biologique utilise pour ses travaux pratiques des équipements de protection pour les étudiants et personnels. Alors que les besoins sont nombreux dans les services de santé et que l'IUT est fermé pour le moment, Emilie Carretier, Chef de Département, a souhaité faire don de ces matériels : 3 boîtes de Charlottes, 130 masques, 100 surblouses, 50 blouses en coton, 10 flacons de gel hydroalcoolique, 45 boîtes de gants.

Tous ces équipements ont été remis par Michaël Tricoche, responsable logistique, et Véronique Chalando, enseignante du département GB, à 16 infirmiers libéraux et à l'hôpital de Digne-les-Bains.
 

A vos machines à coudre !

Notre collègue Jocelyne Marcel-Roux, secrétaire pédagogique du département GACO, a apporté ses compétences à l'équipe de couturières de sa commune chargée de réaliser des masques pour les 1500 habitants de son village. Elle a aussi fabriqué des masques pour sa famille, ses amis et des collègues : bravo Jocelyne !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tutoriels pour fabriquer des masques 😷

Même s’ils ne sont pas homologués, se prémunir d’un masque permet d’offrir une barrière de protection supplémentaire pour soi et pour les autres.

Cette page recense plusieurs façons de faire ses masques à la maison.

  • Une version avec patron AFNOR (guide d'exigences AFNOR ; patrons)
  • Une version dite de fortune avec peu de matériel
  • Une version avec tissus sans couture
  • Une version avec tissus et couture

 

➡️➡️ Vous mettez en place ou souhaitez communiquer une action solidaire ? Prévenez-nous !  iut-aix-rel-ext@univ-amu.fr ⬅️⬅️