Licence Pro CPTD : UE9 Stages

UE9 - Stage - 12 semaines (12 ECTS)
 

Un stage de 12 semaines conclut la formation. Sa vocation est très clairement professionnelle : réaliser, en responsabilité et de manière autonome, un projet ou une mission (dans le cadre d’un projet) en développement territorial durable, qui réponde à un besoin réel de l’organisation d’accueil.
Les domaines d’activité potentiellement concernés sont variés, pourvu que la mission s’inscrive dans une démarche de projet, et, si possible, dans une perspective explicite de développement durable : urbanisme, habitat, aménagement, environnement, développement économique, politiques sportives, action culturelle, économie sociale et solidaire, etc.

Au mois de février, chaque étudiant réalise un pré-stage d’une semaine, afin d’affiner les objectifs et conditions de la mission, de préciser les outils méthodologiques et de définir le planning de travail. À la suite de ce pré-stage, chaque étudiant rend une note de cadrage.

Avant son départ en stage, chaque étudiant se voit désigner un tuteur, membre permanent de l’équipe pédagogique, auprès duquel il est tenu, durant le stage, de rendre compte régulièrement des avancées de sa mission. Le tuteur est également à la disposition de l’étudiant pour l’aider à résoudre les différents problèmes auxquels il pourrait se trouver confronté, et surtout, pour l’accompagner dans le travail d’élaboration du rapport de stage.

Le rapport de stage doit non seulement rendre compte de la mission réalisée, des choix opérés et des résultats obtenus, mais aussi être l’occasion d’une analyse réflexive de l’étudiant sur sa pratique professionnelle, et d’une réflexion argumentée sur une thématique en rapport direct avec la mission. Plus qu’un simple compte rendu de stage, à visée essentiellement descriptive, il s’agit d’un véritable document d’analyse, proche, par certains aspects, du mémoire de type universitaire.

Le rapport est évalué par deux membres de l’équipe pédagogique (dont le tuteur de stage), et donne lieu à une soutenance, d’une durée d’une heure, devant un jury composé des deux enseignants correcteurs et du maître de stage (de l’organisme d’accueil).

Exemples de missions :

  • Diagnostic territorial et/ou social et/ou environnemental (quartier, cité, espace naturel, zone d’activités, etc.)
  • Mise en œuvre de dispositifs locaux (charte plan-climat, contrat territoire lecture, valorisation des bio-déchets, etc...)
  • Études de faisabilité et d’impact, diagnostics préalables, rédaction de cahiers des charges, etc.
  • Contribution à l’élaboration ou à la modification de documents d’urbanisme (PLU, PDU, SCOT, etc.)
  • Évaluation d’un dispositif d’action publique (Agenda 21, contrat local de sécurité, contrat éducatif local, etc.)
  • Création, pérennisation d’une structure (association, comité de pilotage, observatoire, etc.) ou d’un dispositif partenarial (convention de Gestion Urbaine de Proximité, charte environnement, etc.)
  • Recherches de partenaires, développement de structures, montage de dossiers financiers, etc.
  • Mise en place et/ou animation d’outils de concertation/consultation
  • Élaboration de supports de communication, actions de sensibilisation, organisation de manifestations (évènementiel), etc.

Exemples de rapports de stage :

Afin de mieux appréhender l'exercice que constitue le rapport de stage, l'équipe pédagogique vous conseille de lire attentivement quelques (bons) rapports de stage, réalisés par des étudiants des précédentes promotions.

Ces rapports, avec l'accord de leurs auteurs, sont librement téléchargeables sous forme de fichiers joints :