Témoignages DUT GCGP

Etudiants de 1ère année

Isabelle - 1A - 2014/2015 :

« Cette première année en DUT a été une grande découverte surtout aux niveaux des matières qui sont pour la plupart nouvelles quand on vient d'un un bac général scientifique ce qui rend l'apprentissage très intéressant. Grâce au TP 8h on apprend également le travail d'équipe, une technicité précise et une manière concrète d'appliquer nos connaissances. C'est une année enrichissante qui nous apprend à être responsables et sérieux. »

Gaëlle - 1A - 2014/2015 :

« Pour ma part le début de l'année a été difficile car il m'a fallu un temps d'adaptation à la vie à Marseille. Le changement de matière au cours des semestres est surprenante et c'est ça qui change beaucoup par rapport au lycée mais actuellement, en fin d'année, l'adaptation s'est faite et j'ai appris énormément en un an. Il y a beaucoup de TP très intéressants et l'enseignement est très satisfaisant. »

Etudiants de 2ème année

Hugo - diplômé 2015 DUT GCGP :

« Il est clair que cette année à été très formatrice pour moi. L'accès à une formation sur des matières aussi bien généralistes que plus ciblées sur le milieu industriel  est une expérience très enrichissante pour un étudiant. En outre, les conditions de travail (matériel, encadrement) lors des nombreux travaux pratiques proposés durant la formation permettent une immersion dans un environnement quasi-professionnel et ainsi nous sommes autant préparés à la poursuite d'étude qu'à une intégration plus rapide vers l'industrie. »

Jean-Louis - diplômé 2016 DUT GCGP :

« Ce sont 2 excellentes années que j'ai passées en la compagnie d'un corps enseignant compétent, disponible et très sympathique. Sa proximité et son souci de notre réussite participent grandement à l'ambiance familiale dans laquelle on étudie. Ce département à taille humaine n'est pas seulement une école dans laquelle on vient passer un diplôme, mais aussi un endroit où l'on grandit, devient plus mâture, et où il fait bon vivre. »

Mathieu - diplômé 2016 DUT GCGP en alternance :

« Un petit bilan sur le DUT : me concernant j'ai pris plaisir pendant ces deux années à étudier au sein de ce département où le fait d'être en petite promo (60 en première année puis 40 en seconde année) permet de ne pas être en compétition et au contraire où une entraide généralisée a lieu, ce qui permet également de se faire de bons amis. Le corps enseignant est également très présent et s'investit pour aider les étudiants mais également pour faire vivre le département ce qui est très sympa. Aillant passé ma seconde année en alternance dans une compagnie pétrochimique, je n'ai pas vu passer l'année et j'ai pu également apprendre en parallèle de nombreuses choses dans mon entreprise. Je conseille grandement cette formation en alternance qui possède de nombreux avantages. Enfin, si c'était à refaire, je n'hésiterai pas avec un autre DUT et recommencerai sans hésiter. »

Priscille - diplômée 2016 DUT GCGP :

Les enseignants

« Il me semble indispensable de mettre en avant toute l'équipe du corps enseignant de notre département : en GCGP nous avons la chance d'avoir des professeurs qui sont aussi des professionnels. C'est pour moi un vrai atout car ils nous permettent d'acquérir un bagage théorique de qualité à travers les matières étudiées mais aussi d'en comprendre les utilités et les applications au cours de travaux pratiques. Le fait d'avoir un effectif moindre par rapport à d'autres départements permet un rapport privilégié avec les enseignants qui partagent avec nous leurs connaissances et leurs expériences afin de nous préparer au mieux à rentrer dans le monde du travail, de l'industrie, pour intégrer une école, une licence après notre DUT... Quel que soit notre souhait d'avenir post-DUT, nos enseignants ont toujours été attentifs pour pouvoir nous accompagner au mieux, grâce à leur investissement nous bénéficions d'un suivi personnalisé. La relation tissée entre chaque étudiant et le corp enseignant n'est plus un rapport d'enfant à adulte mais de jeune adulte à adulte : ce qui nous permet d'apprendre à se comporter de façon professionnelle pour nous faire grandir et nous responsabiliser.

La formation

Ensuite, pour ma part, ces deux années ont été progressives. En première année nous sortons de notre "petit" lycée et sommes amenés à étudier des matières générales que nous connaissons, comme les mathématiques, l'anglais, la physique,... mais aussi à découvrir de nouveaux supports d'études plus spécifiques comme la mécanique des fluides, l'atomistique, qui peuvent être au départ assez confus. Mais l'organisation du plan d'études est bien préparée, nous apprenons à enchainer des matières qui se spécifient de plus en plus tout en utilisant les bases enseignées. Nous acquérons ainsi une logique de travail concernant notre parcours d'apprentissage.
Vient ensuite l'entrée en deuxième année : nouveau départ qui suit le cheminement de la première année mais plus intensif. Le stage de fin d'étude (fin du 4ème semestre) accélère le rythme du programme qui doit être réalisé sur une période plus courte, en imposant un investissement plus poussé dans le travail. Nous apprenons alors à répondre à des exigences, nous nous responsabilisons, nous devons acquérir un bon rythme de travail... En plus d'apprendre toutes les connaissances scientifiques dont nous avons besoin, nous bénéficions de cours de communication qui nous permettent d'en apprendre davantage sur la vie active, le fonctionnement d'une entreprise, le déroulement d'un entretien d'embauche, la rédaction d'un curriculum vitae ou d'une lettre de motivation,... et nous devons entreprendre des projets tuteurés qui nous permettent de mener à bien un projet de sa conception jusqu'à sa réalisation en travaillant en groupe.
Pour résumer : ces deux années m'ont permis d'évoluer, de grandir et de m'enrichir. J'ai acquis de nouvelles connaissances et eu plaisir à les mettre en pratique. J'ai aussi réalisé l'immensité du secteur du Génie Chimique Génie des Procédés en découvrant tous les domaines d'applications qui s'ouvrent à nous et que nous pouvons approcher en suivant cette formation.

La vie étudiante

Enfin, en dehors des heures de cours, j'ai beaucoup apprécié de participer au développement du département en faisant les journées portes ouvertes, en représentant le département à des forums ou en réalisant des activités comme la semaine anglaise, le séjour au ski, le pique-nique de fin d'année suivi d'un après-midi sportif... Ces activités nous ont permis de nous investir dans notre département et ont participé à renforcer les liens créés.

J'ai ainsi pu évoluer durant 2 ans au sein d'une équipe composée d'étudiants et d'enseignants motivés et engagés, pour vivre une expérience enrichissante et agréable dans un esprit de partage. Je tiens à remercier l'équipe pédagogique, les intervenants professionnels, et tous mes camarades pour avoir rendu ces années aussi belles qu'elles ont été. »

Vincent - diplômé 2013 DUT GCGP :

« Dans le but de valider mon DUT j'ai effectué mon stage au Canada à Québec pendant 3 mois dans le domaine du traitement de l'eau notamment en cas d'urgence lors de crises dans les pays en voie de développement. Le fait d'avoir pu mettre à contribution les connaissances acquises à l'IUT pour de telles causes était très enrichissant. Ce stage a d'ailleurs fait l'objet d'une publication dont je suis co-auteur. Surtout, ne vous en faites pas si vous ne faites pas partie des 10 premiers de la promotion, ce genre de classement n'est en rien restrictif... J'ai poursuivi mes études avec une licence générale Physique-Chimie Génie des Procédés à la Faculté des Sciences de Saint-Jérôme à Marseille.

Une fois la licence obtenue, j'ai travaillé 3 mois en Suisse à Neuchâtel en salle blanche en microélectronique pendant l'été. De retour à Marseille, j'ai opté pour le Master Génie des Procédés toujours à la Faculté des Sciences d'Aix-Marseille Université. Dans le but d'améliorer mon CV et de développer de nouvelles connaissances, j'ai choisi l'option nucléaire avec des cours se déroulant à l'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires du CEA de Cadarache. J'ai intégré le CEA de Cadarache lors de mon stage de fin d’études (6 mois).

Au sein du Département d'Etudes des Réacteurs, j'ai eu l'opportunité de travailler sur la sûreté du réacteur de génération IV refroidi au sodium, ASTRID. Les résultats satisfaisants obtenus pendant mon stage m'ont permis, dans le même temps, de réaliser une partie d'une mission confiée par l'équivalent du CEA Indien au CEA. Actuellement, je suis en thèse au Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) au Luxembourg au sein du département MRT (Materials Research and Technology). Mon travail consiste à étudier des mécanismes de déposition à l'aide d'un procédé plasma et en parallèle à construire un réacteur, malheureusement je ne pourrai pas rentrer davantage dans les détails (un brevet venant d’être déposé par des membres de l’équipe !). »

Arnaud - diplômé 2015 DUT GCGP :

« Les études techniques ne m'enchantaient plus et le commerce m'a toujours attiré. Après mon DUT GCGP j'ai donc intégré l'école de commerce Kedge Business School à Toulon dans la formation MSc Ingénieur d'affaires et je suis actuellement en Master 1. Ce qui est important pour un ingénieur d'affaires, c'est de savoir comprendre l'aspect technique des biens que l'on vend, et évidemment d'avoir des compétences commerciales. Cette formation ne recrute que des étudiants ayant un parcours technique, cela répondait parfaitement à mes attentes.

Un séjour à l'étranger est obligatoire, j'ai pu passer 4 mois à Prague grâce au programme ERASMUS. En master 1 et 2, nous sommes en alternance 2 semaines école - 2 semaines entreprise, ce qui permet de nous payer le coût de la formation (8000€/an payé totalement par l'entreprise). Je suis actuellement ingénieur commercial dans une petite entreprise proche de chez moi, mais qui dit petite entreprise dit pas mal de responsabilités ! »

Nicolas - diplômé 2015 DUT GCGP :

« Après mon DUT GCGP j'ai candidaté à plusieurs écoles d'ingénieurs, parmi celles-ci : CPE Lyon, Insa, ENSGTI et Polytech (dans la filière mécanique/énergétique et matériaux). J'ai obtenu mon troisième choix : Génie des Matériaux à Marseille campus Luminy et je devrais être diplômé l'année prochaine. J'ai effectué mes différents stages chez Lyondellbasell dans les services PP/PE et un peu vapocraqueur avec qui je garde de bons contacts. Je réalise cette année mon stage chez Petroineos dans le secteur raffinage. J'ai donc une approche plus matériaux et physique, mais j'ai fait le choix de rester dans les procédés pétrochimiques, secteur qui me plait. »

Solène - diplômée 2012 DUT GCGP :

« A l'issue de ce diplôme j'ai poursuivi en Classe prépa ATS au lycée Pierre Gille De Gennes à Paris qui n'a pas porté ses fruits (pour ceux qui sont intéressés par cette formation, il y a beaucoup de travail à fournir !). J'ai donc poursuivi en L3 à la Faculté des Sciences de Saint-Jérôme (Aix-Marseille Université), puis en Master Chimie - Ingénierie chimique à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI). Je suis actuellement en MBA Management et Marketing du Luxe à l'ISC à Paris dans le but d'acquérir une double compétence. »

Etudiants de Licence professionnelle après un DUT GCGP

Bastien – Licence Professionnelle Gestion et Contrôle des Procédés Chimiques :

« Un enseignement large et intéressant. Des professeurs "cadres" toujours présents, vraiment investis, en quelque sorte presque plus que des professeurs... De nombreuses portes ouvertes par la suite, grâce à un diplôme en équilibre entre la spécialisation en procédé et un enseignement scientifique général très intéressant. Et un juste dosage entre la théorie et la pratique. »

Jean-Luc - Licence Professionnelle Gestion et Contrôle des Procédés Chimiques en alternance dans l'entreprise TAMI dans le procédé membranaire :

« Le DUT GCGP m'a apporté un savoir faire, ainsi que de la rigueur que je peux mettre en application dans mon entreprise. »

Anissa - Licence Professionnelle Industrie chimique et pharmaceutique :

« Le DUT GCGP est une formation très complète et nous apporte vraiment les connaissances nécessaires pour les domaines de la pétrochimie, le traitement de l'eau, etc. Les TP 8h nous permettent d'avoir une meilleure approche des installations auxquelles on pourrait avoir à faire en entreprise. Les professeurs malgré le nombre d'étudiants que nous sommes sont patients et très à l'écoute, ils prennent le temps de répondre à nos questions et ne nous laissent pas à l'abandon. Le DUT : mes meilleures années. »

Inès – Master ingénieur d'affaires à Kedge Business School :

« Le DUT GCGP a été une expérience formidable. Il permet une approche dans divers domaines : la thermique, la chimie ou encore les matériaux. Le point fort de cette formation est l'intensité des travaux pratiques dispensés, ce qui permet une meilleure assimilation. Les professeurs connaissent leur domaine et cela se ressent dans les cours. »

Anciens

Loubna - ENSCM (TP GDP) et à l'IEM (responsable d'une halle pilotes) en tant qu'assistant ingénieur :

« Le département GCGP est une très bonne formation, très complète qui donne les bases nécessaires à un bon départ dans la vie professionnelle en milieu industriel ou même R&D. Je suis assistant ingénieur de recherche et de formation dans le milieu du génie des procédés et très souvent, je me sers des différentes bases que j'ai apprises lors de ces 2 ans. C'est un programme de formation très diversifié que ce soit dans les domaines scientifiques, techniques, gestion de procédés ou sécurité. Ainsi, grâce à ce cursus qui comprend beaucoup de TP, TD, et un stage en première et deuxième année, j'ai pu bien me préparer au monde professionnel. Les cours sont au plus proche des besoins des industriels, petite promo, profs disponibles, salle de TP avec différentes installations... Tout pour plaire.
De plus, le point fort de cet IUT est l'expérience de chaque enseignant qui permet de découvrir des bases non pas seulement théoriques mais réelles du monde industriel ou celui de la recherche. Je suis très fière d'avoir fait cet IUT qui m'a permis d'apprendre la rigueur, l'organisation, des méthodes de travail et surtout découvrir le Génie des procédés, qui est mon métier d'aujourd'hui. »

Julien - Opérateur-pupitreur à Naphtachimie :

« L'enseignement donné au département GCGP donne des compétences solides dans bons nombres de domaines. Des connaissances théoriques aux applications pratiques, les cours délivrent des clés qui seront utiles dans la vie professionnelle. L'équipe éducative est à l'écoute et les classes sont à tailles humaines, ce qui permet un déroulement serein de l'enseignement.
Le bâtiment GCGP de Marseille permet de travailler dans d'excellentes conditions avec un matériel récent et un labo-pilote qui propose des travaux pratiques variés. Ce DUT permet de rentrer directement dans le monde du travail mais aussi de continuer dans des études plus spécifiques. Sorti en 2004 avec ce diplôme, je suis actuellement opérateur-pupitreur dans l'industrie pétrochimique depuis plus de 10 ans. Ce diplôme m'a permis de rentrer dans la vie active immédiatement et de profiter d'une rémunération attractive. Les connaissances apprises lors du DUT ont facilité mon apprentissage et accéléré mon évolution. Encore aujourd'hui je me sers des notions apprises lors de ce DUT. »

Anciens après une poursuite d'études en Ecosse (DUETI)

Anissa - Diplômée GCGP + DUETI en Ecosse :

« Après avoir obtenu mon DUT GCGP, j'ai décidé de partir à l'étranger, en Ecosse, à l'université de l'ouest pour faire un DUETI en génie chimique, une 3ème année qui correspond parfaitement à la suite du DUT GCGP. Mon but premier était d'améliorer mon anglais et je pense avoir réussi mon pari. Grâce aux systèmes de crédits européens, je valide une équivalence en licence Génie Chimique. Pour mon année, dépendant de l'IUT d'Aix-Marseille, je bénéficie de l'aide du CROUS mais aussi de celle délivrée par le ministère (aide à la mobilité internationale), de quoi en tant qu'étudiante, ne pas me soucier du financement de mon année. »

Haut de page

X

FETE DU SPORT  11 OCTOBRE