Le blog des étudiants Licence pro Tourisme Durable

Semaine du Son 2019 : une invitation à l'écoute de la forêt

Un sentier de randonnée valorisé par l'écoute sonore

Des étudiants (promo 2015/2016) ont valorisé, dans le cadre de leur projet d'études, deux sentiers dignois par l'écoute. Patrick Romieu, chercheur et anthropologue spécialisé dans l'environnement sonore, président de l'association Archimeda-aCousson4, a chargé les étudiants de réaliser, valoriser et promouvoir deux sentiers d'écoute paysagère et d'appropriation sensorielle des territoires, sur la commune : le parcours de l'Eau et le sentier des Trois chapelles, des sentiers emblématiques faisant partie intégrante du patrimoine dignois. Lire l'article de la Provence


Visite des centres d'intérêt touristique d'Auzet

 

Fontaine de l’Ours

A l’occasion de notre rentrée en licence professionnelle Tourisme Durable, notre classe eu la chance de partir en sortie pédagogique à la rencontre de professionnels du tourisme, dans le but de nous faire partager leur parcours, leurs ambitions et leurs démarches dans un projet qui a plus que redynamisé le village d’Auzet. Une rencontre avec le directeur de la Fontaine de l’Ours et deux autres membres de l’association s’est faite en matinée dans un contexte d’échange, en nous faisant comprendre leur engagement dans cette association. Le personnel se compose de 14 salariés en grande saison dont 8 à temps plein. Il s’agit de CDI intermittents avec des salaires annualisés qui leur permettent une sécurité de l’emploi On notera parmi l’équipe des bénévoles, des animateurs et des musiciens intervenants.
La Fontaine de l’Ours est une association proposant des séjours musicaux et des activités de découverte et de bien-être, au cœur de la commune d’Auzet. Cette association a vu le jour en 1997 avec l’aide de la commune et de la Fédération des centres musicaux ruraux. La création de ce centre a demandé un budget financier conséquent, notamment 400 000 euros pour la construction de la maison, pour laquelle la commune a dû emprunter. Cette structure a permis de redynamiser le territoire rural et de dynamiser le développement économique local. Pour appuyer cet essor, il est important de préciser que cet impact économique a fait passer la ville de 30 habitants à 100 habitants grâce à la prise en main du maire et la Fontaine de l’Ours. Les objectifs de la Fontaine de l’Ours sont clairs, ce centre a pour but de promouvoir une certaine culture musicale et environnementale et de sensibiliser au développement durable en proposant diverses activités autour de la musique, du bien-être et de la nature. Quelques exemples: Land’Art (œuvres éphémère avec la nature), ateliers de création musicale, rencontres d’artistes, ateliers d’écriture, randonnées, sports de pleine nature, ateliers d’observations (...)
Ce centre musical s’adresse à tous, bien que les écoles primaires représentent un pourcentage élevé de leur public, et offre la possibilité d’accueillir une centaine de personnes grâce à ses hébergements (2 gîtes modulables). Des salles sont également accessibles en location, pour des séminaires ou club de Yoga par exemple. On constate alors que c’est une structure qui a su se diversifier et donc élargir sa cible pour accueillir le maximum de personnes. Il propose également une salle de restauration, restauration labellisé CED (Citoyenneté, Environnement et Développement durable) depuis 2002, les repas sont réalisés avec des produits de l’agriculture biologique et sont locaux. Effectivement, la Fontaine de l’Ours est dans une démarche responsable et tente de préserver au mieux l’environnement. Par ailleurs, en restauration il n’y a pas de service à l’assiette et les restes de nourriture sont consommés par le personnel ou sont mis au compost, tout cela dans une logique anti-gaspillage. Il arrive aussi que le cuisinier vienne expliquer ses repas. Si certains de leurs produits ne sont pas accessibles en circuit court, tous sont labellisés.
Le site détient également un jardin, plutôt à l’abandon actuellement mais qui devrait rapidement être remis en état. Son usage reste en revanche à caractère pédagogique, car les normes ne permettent pas de faire à manger avec les fruits et légumes récoltés.
Malgré un très beau projet et de grandes valeurs, la Fontaine de l’Ours n’échappe pas à la crise financière, organisationnelle et périscolaire ainsi qu’aux tensions sociétales actuelles suite aux attentats en France. Le centre en a bien conscience et a donc déjà réfléchi au fait de s’ouvrir à un nouveau public pour remédier ne serait-ce qu’un peu à tout cela. La Fontaine de l’Ours souhaiterait donc accueillir plus de groupes de personnes à mobilités réduites, la structure étant labellisée « Tourisme et Handicap », et s’ouvrir davantage aux séjours adultes.

La ferme Béridon

Création de la ferme en 1997 grâce à l’achat des rennes qui devaient être élevés pour leur viande mais qui à cause de problèmes d’adaptations ont finalement étaient gardés pour les animations de Noël qui se déroulent aujourd’hui dans la France entière. La ferme c’est : 1km de sentier pour voir les animaux.  Chaque bête a son territoire. On peut y observer des bisons, lamas, moutons, basse-cours, rennes, poneys, mouflons, cerfs, daims. Les bovins charolais et ovins mérinos sont qu’en à eux élevés pour leur viande. Elle accueille les touristes en campings cars en leur offrant gratuitement un emplacement.
Le ferme à choisit un circuit de distribution court et travaille avec le charcutier de Digne ainsi que le réseau REGAL (réseau qui lie producteurs, cantines scolaires et magasins). La ferme va bientôt être introduite dans le site du Géoparc. Elle se fait connaître au niveau des OT, guide du routard et les réseaux de petits zoos et fermes pédagogiques.

Nous avons pu avoir un regard concret sur un projet touristique local, qui répond parfaitement aux valeurs de notre licence dans le développement des territoires ruraux et tourisme durable.

Rédaction : Audrey Traverse, déléguée communication, promotion 2016/2017