Le projet Voltaire : pour que l'orthographe devienne leur point fort

Plusieurs départements de l'IUT ont pris le problème du manque de maitrise de la langue française des étudiants de l'enseignement supérieur à bras le corps en mettant en place des dispositifs d'identification des faiblesses orthographiques et syntaxiques. Les étudiants se soumettent à un test d'orthographe en ligne sur le logiciel Projet Voltaire leur permettant de s'évaluer et de prendre conscience de leur niveau. C'est seulement alors que, sous forme d'ateliers et coachés par des formateurs spécialisés, le travail individuel sur le logiciel commence. Au travers de mécanismes ludiques, les étudiants réapprennent les règles d'orthographe les plus utiles dans le monde de l'entreprise. L'examen atteste du niveau de maîtrise des complexités de la langue française à l'écrit, avec fiabilité. Il dure 2h et prend la forme d'une dictée simple et de deux sujets sous forme de QCM. Les étudiants sont sollicités sur leurs connaissances des règles grammaticales, sémantiques, lexicales et syntaxiques. Un niveau entre 500 et 700 points est le gage d'une très bonne orthographe en milieu professionnel, au-delà il est jugé excellent. Dans le département GACO, l'entrainement se déroule pendant les semestres 2 et 3 avant que les étudiants passent leur certification.
Monsieur Chauffour, Directeur de Maestro consulting, confirme l'intérêt de la démarche : "C'est un fait, 5% des recruteurs écartent une candidature dès la première faute d'orthographe, 35% dès la troisième ! Une faiblesse en orthographe  révèle un manque de culture, de sérieux, de concentration, de travail, de professionnalisme… »