Licence professionnelle Aménagement du Territoire et Urbanisme, spécialité Conduite de Projets Territoriaux Durables (LP CPTD)

Objectifs

Créée en 2002, la Licence professionnelle du Département Carrières Sociales / Gestion Urbaine est devenue, en 2012, la LP Conduite de projets territoriaux durables, afin de mieux répondre aux évolutions des enjeux et des métiers du développement urbain. D’une part, l’intégration croissante des impératifs du développement durable dans l’action publique exige l’acquisition de nouvelles compétences dans la conduite de projets. D’autre part, ces projets dépassent désormais le cadre strictement urbain et se confrontent à des problématiques jusqu’ici peu traitées par les politiques urbaines (espaces naturels, climat, énergies, pollutions et nuisances, déplacements "doux", agriculture et alimentation, etc.).
La Licence professionnelle Conduite de projets territoriaux durables (LP-CPTD), forme les cadres intermédiaires de la conduite de projets, dans le champ du développement territorial durable.
Le développement durable se situe à la croisée de l’environnement, du social, de l’économique et du temps long. Dans cet esprit, la vocation de la LP-CPTD est généraliste et transversale, conformément aux attentes des professionnels du secteur. Il s’agit de former des opérateurs polyvalents capables, sur le territoire, d’assurer l’interface entre les multiples organisations et logiques d’acteurs, de coordonner, accompagner et développer leurs initiatives, et d’en comprendre les postures et stratégies.
En cohérence avec la logique du développement durable, lequel n’a pas vocation à devenir un champ disciplinaire autonome, la LP-CPTD s’adresse à des étudiants issus de parcours antérieurs diversifiés, de façon à croiser les publics, les compétences, les connaissances fondamentales et les éléments de langage. Elle est accessible en formation initiale comme en formation continue : la compétence “développement durable” étant de plus en plus requise dans les métiers du développement territorial, la LP-CPTD concerne aussi bien les futurs professionnels de ce domaine que tous les acteurs du territoire appelés, après quelques années d’expérience, à intégrer dans leurs pratiques des démarches de développement durable.
La formation offre une large palette d’activités et d’apprentissages ; elle combine disciplines académiques, interventions de professionnels du secteur, visites de terrain, mises en situation professionnelle (méthodologie de projet, projet tuteuré, stage)… Il s’agit d’une formation à plein temps, de début septembre à début juillet. Les effectifs limités (20 à 25 étudiants) garantissent de bonnes conditions d’encadrement et de travail, et permettent des taux de réussite (en un an) de 90 à 100%.
Les titulaires de la Licence optant pour l’insertion professionnelle accèdent, pour la plupart, à des emplois de coordinateur de projet, chargé d’études ou chargé de mission, au sein des diverses organisations et institutions (entreprises, collectivités territoriales, institutions de l’économie sociale, établissements publics, ONG, bureaux d'études…) intervenant dans le développement territorial durable.

Insertion professionnelle

Exemples de fonctions exercées par des "anciens" de la Licence

  • Chargé de mission énergie et développement durable, au sein d’une municipalité.
  • Conseiller en insertion sociale et professionnelle, au sein d’une mission locale.
  • Chargé de mission urbanisme, pour un parc naturel régional.
  • Coordinateur de projets en éducation à l’environnement, au sein d’une communauté d’agglomération.
  • Responsable de projets d’action sociale, au sein d’un groupe mutualiste.
  • Chargé de communication et de l’organisation d’évènementiels, pour une association de promotion du commerce équitable.
  • Chargé de mission citoyenneté et lutte contre les discriminations, au sein d’une municipalité.
  • Gestionnaire de patrimoine, au sein d’une société d’économie mixte.
  • Chargé d’études foncières et urbaines, au sein d’un établissement public foncier.
  • Agent de développement : réussite éducative, prévention de la délinquance, citoyenneté, au sein d’un groupement d’intérêt public.
  • Chargé de mission parcs d’activité, au sein d’une communauté urbaine.
  • Chargé d’opérations de réhabilitation, pour un bailleur social.
  • Coordinateur de projets en aménagement paysager et urbanisme, au sein d'un bureau d'études.
  • Chargé de mission logement personnes handicapées, au sein d’un centre communal d’action sociale.
  • Chargé d’études et de développement, au sein d’une société d’équipements sports-loisirs.
  • Responsable des journaux de proximité, au sein d’une association d’insertion.
  • Chargé de communication urbanisme et architecture, au sein d’une société d’évènementiels.
  • Responsable de projets dans une association humanitaire au Sénégal.
  • Chargé de mission centre ancien, au sein d’une municipalité.
  • Projeteur, au sein d’un bureau d’études en ingénierie civile.
  • Chargé de mission PLH (Plan Local de l'Habitat) ; Chargé de mission PLIE (Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi).
  • Consultant au sein d’une agence immobilière.
  • Directeur de centre aéré.

Poursuites d'études

Les Licences universitaires professionnelles ont été instituées, en 1999, afin de faciliter l’insertion professionnelle des étudiants souhaitant accéder au marché du travail après l’obtention d’un diplôme de niveau Bac+3. C’est cette spécificité qui justifie un encadrement universitaire et professionnel renforcé, et donc, un coût par étudiant sensiblement supérieur à ce qu’il est dans les Licences générales.
C’est pourquoi, soucieux d’une utilisation efficace des fonds publics, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, s’il ne l’interdit pas, ne souhaite pas que les diplômés de Licences professionnelles poursuivent des études en Master.

Profil des candidats

Candidature

Les dossiers de candidatures sont exclusivement numériques. À partir de la fin du mois de février, les candidats peuvent constituer leur dossier sur le portail e-candidat d’Aix-Marseille Université. La date limite d’enregistrement des dossiers de candidature est fixée au 16 juin 2017 pour la principale session de recrutement. En fonction des places demeurant éventuellement disponibles, une seconde session est organisée en septembre. La date limite d’enregistrement des dossiers est, pour cette seconde session, le 23 août 2017. Les candidats en formation continue sont invités à prendre contact, le plus tôt possible, avec la direction de la Licence professionnelle, et avec le service formation continue de l’IUT d’Aix-Marseille.

Procédure d'admission

Dans un premier temps, les dossiers de candidature font l’objet d’un examen attentif par le Jury d’admission. Dans un second temps, les candidats dont le dossier a été retenu sont reçus, individuellement, par deux membres du Jury d’admission, pour un entretien visant à vérifier la bonne adéquation entre leur projet personnel et professionnel, et la formation dispensée. À l’issue de ces entretiens, le Jury d'admission établit une liste principale (candidats admis) ainsi qu'un classement complémentaire (candidats appelés à s'inscrire en fonction des désistements). À titre d’information, la Licence professionnelle reçoit, chaque année, environ 150 dossiers de candidature. 30 à 35% des candidats sont reçus en entretien. Chaque promotion compte environ 25 étudiants.

Profil des candidats

Les candidats ne disposant pas d’un diplôme bac+2, mais pouvant justifier d’une expérience professionnelle en lien avec la formation, peuvent engager une procédure de Validation des Acquis Professionnels.      

La Licence professionnelle Conduite de projets territoriaux durables est ouverte à des candidats issus de formations universitaires très diverses. Il s’agit à la fois, d’accueillir des étudiants souhaitant se doter d’une double compétence, et de traduire concrètement, au sein de la vie de chaque promotion, la diversité des acteurs et des domaines d’application de la méthodologie de projet, dans le champ du développement territorial durable.

Vous trouverez ci-dessous la liste des diplômes dont étaient titulaires, lors de leur admission, les anciens étudiants de la Licence. Cette liste est indicative, et non limitative.

  • L3 : Architecture ; Aménagement ; Anglais ; Arts plastiques ; Commerce international ; Géographie ; Génie civil ; Histoire ; Management public ; Mathématiques ; Philosophie ; Psychologie ; Sciences de l'Éducation ; Sociologie.
  • DEFA (Diplôme d'Études Fondamentales en Architecture).
  • LP : Environnement, Traitement des eaux.
  • L2 : Administration économique et sociale ; Anthropologie ; Arts et médiation culturelle ; Droit ; Économie-gestion ; Géographie ; Informatique ; Lettres ; Mathématiques appliquées aux sciences humaines et sociales ; Sciences de la terre et environnement ; Sciences de la vie ; Sociologie.
  • DUT : Animation socio-culturelle ; Carrières juridiques ; Génie civil ; Génie de l'environnement ; Génie mécanique et productique ; Gestion administrative et commerciale ; Gestion logistique et transports ; Gestion urbaine ; Gestion des entreprises et des administrations ; Hygiène, sécurité et environnement ; Information et communication ; Qualité, logistique industrielle et organisation ; Statistique et Informatique Décisionnelle; Techniques de commercialisation.
  • DEUST : Forêt et développement durable ; Professions immobilières.
  • BTS : Action commerciale ; Aménagement paysager ; Analyse et conduite de systèmes d’exploitation ; Animation et gestion touristique ; Assistant de direction ; Assistant de gestion ; Assistant manager ; Assurance ; Bâtiment ; Commerce international ; Communication ; Comptabilité-Gestion ; Design d’espace ; Domotique ; Économie de la Construction ; Exploitation logistique ; Géomètre-topographe ; Gestion des eaux ; Gestion des espaces naturels ; Gestion des ressources humaines ; Gestion et protection de la nature ; Gestion forestière ; Hôtellerie ; Management des Unités Commerciales ; Mercatique ; Négociation et force de vente ; Professions immobilières ; Services en espace rural ; Tourisme vert ; Travaux publics.

Organisation des études

La formation se déroule sur 12 mois ; elle comprend 450 heures d’enseignement dont 50 heures de mise à niveau, 100 heures de projet tuteuré, et 12 semaines de stage.

Sauf exception, le mardi est libre d'enseignements de façon à ce que les étudiants puissent effectuer des recherches personnelles, se rendre à des rendez-vous professionnels (stages, projets tuteurés), se réunir pour des travaux collectifs...

La formation en Licence professionnelle Conduite de projets territoriaux durables, s’appuie sur une pédagogie incitant l’étudiant à être acteur de sa formation et à s’approprier les diverses opportunités d’apprentissage qui lui sont offertes : cours, conférences de professionnels, visites de terrain, études de cas, jeux de rôle et mises en situation, réseaux professionnels, travaux individuels et collectifs, projets tuteurés par des professionnels du secteur, stage-mission…

Exemple d'emploi du temps

Contenu des enseignements


Fichier attachéTaille
PDF icon LP CPTD278.54 Ko
X

Rando Vélo de l'IUT : inscrivez-vous avant le 5 juin !